Rpg Twilight Inscriptions fermées
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Madame Cullen, le temps de la joie et de la bonne humeur est arrivé

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Edward Cullen
avatar

Messages : 14
Date d'inscription : 30/09/2010

MessageSujet: Madame Cullen, le temps de la joie et de la bonne humeur est arrivé    Sam 2 Oct - 16:32


    Dur monde ! Voilà ce que nous pouvions en dire.Mon frère, Jasper, souffrait énormément et le partageait cette douleur à travers de son don. Et même sans cela, j’entendais ses pensées si sombres. Mon frère venait de perdre son âme-sœur, nous avions perdu Alice. Cette petite peste qui nous envahissait à la moindre de ses caprices, nous manquait d’être absente pour saccager notre vie. Car il fallait l’avouer, elle rendait notre vie immortelle moins ennuyeuse.

    Douce ma déesse, tu avais été là, alors que le destin venait de frapper de nouveau. Bella, ma femme, ta présence m’avait permis de ne pas sombrer à nouveau dans le seuil du néant. Sans toi, que serais-je devenu face à l’enlèvement d’Alice ? Serais-je devenu fou furieux que j’aurais accompli le monde avec Jasper pour récupérer sa belle ? Serais-je devenu ingrat au point de laisser Jasper seul dans son deuil. Nan, sans toi, je n’aurais sûrement pas bien réagi, j’aurais même très mal réagi.

    Mais ce n’était pas le plus important. Je désirais profiter de ma femme pendant que le temps me permettait. Si Alice avait disparu, je savais qu’elle reviendrait et que je la reverrais. Ainsi dans un esprit plutôt calme en apparence, j’étais dans le cottage, avec ma femme.Nessie, et bien nous la voyions plus. Elle était collée à Jacob, sûrement mon futur beau fils. J’avais dû mal à me faire à cette idée. C’était Jake quand même et savoir que nous nous étions battu pour la même femme quelques années auparavant, cela ne me permettait pas de me faire à l’idée qu’il s’était imprégné à ma fille, surtout que la femme en question était la mère de son imprégnation.

    Mais ceci n’était pas une affaire d’une grande importance, juste un préjugé que je ne pouvais me soustraire. Non ! Je n’allais pas gâché de ce moment donné. J’allais profiter entièrement ma femme, accomplir nos petits rituels et passer un bon moment. Etait-ce de l’égoïsme ? Oui,je ne pouvais le nier. Je voulais oublier juste un moment le moment présent et les présages qui nous annonçaient un avenir rempli d’épreuves ! Juste pour une journée, je ne désirais que le seul moment d’être avec ma femme soit le plus important.

    Ainsi la rejoignant dans la chambre, je m’approchai sde son doux dos pour la prendre à la taille et lui donner une bise dans ce cou qui m’avait tant appelé quand elle était humaine. Ma main gauche glissèrent au long de son bras pendant que mes lèvres s’approchèrent de son oreille pour lui mordiller avant de lui murmurer.

    « Madame Cullen, désirez-vous accomplir un acte abominable ou souhaitez-vous attendre gentiment d’être corrompu ? »

    Mon petit sourire diabolique voulait tout dire. J’espérais qu’elle allait céder à la tentation, comme j’avais cédé quelques années auparavant sur l’île de la tentation d’Esmée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Isabella Cullen
avatar

Messages : 327
Date d'inscription : 09/05/2010

Dévoile-toi ! Nous sommes curieux…
Race: Vampire Végétariens
Liens:

MessageSujet: Re: Madame Cullen, le temps de la joie et de la bonne humeur est arrivé    Sam 9 Oct - 11:28

    J'étais retourné au cottage avant de prendre une décision importante. Je voulais sauver Alice, et durant la réunion avec Carlisle, il avait été décidé que je partirais chercher de l'aide avec Jasper. Lui et moi étions les plus décidés, enragés même, à sauver notre Alice. Je ne pensais qu'à elle 24H/24H et ne dormant pas, vu ma condition de vampire, je ne cessais donc pas de penser à elle.

    Ça en devenait épuisant. Mais je m'en voulais tant. Pourquoi ne l'avais-je pas sauvée avant ? Pourquoi elle ? Pourquoi nous ?
    Je me sentais si coupable sans même savoir pourquoi. Car j'avais l'habitude d'être la cause des tourments des Cullens. J'étais perdue. J'aurais voulu tout oublier mais c'était si dur ! Pouvoir laver mon esprit, l'espace de quelques minutes, et me retrouver au temps merveilleux où nous étions tous réunis en paix ! Quand Nessie commençait seulement à grandir, et Alice était auprès de nous, à cette époque où nos seuls soucis étaient de se cacher des humains !!!

    Comme cette époque me manquait !

    Je n'avais même pas entendu Edward rentrer, il était aussi silencieux qu'un lynx comme à son habitude. Et les parages étaient tellement vide. Renesmée passait le plus clair de son temps à la Push, ou dans la villa. Le Cottage n'était pas assez rempli à son goût. Et puis, Jacob n'adorait pas particulièrement ce lieu. Et ce que Jacob n'aimait pas...Nessie n'aimait pas.

    Edward se glissa derrière moi. Il passa un bras autour de ma taille et se mit à embrasser mon cou avant de me mordiller l'oreille pour m'achever de sa délicieuse voix aux accents tentateurs...
    Je déviais légèrement la tête pour voir ses yeux d'or et son nez fin à cinq centimètre de mon visage. Diable qu'il était beau ! S'il y'avait une chose certaine au monde, c'est que j'étais incapable de résister à Edward Cullen. Depuis toujours, j'avais été folle de lui, et je n'avais jamais pu lui dire non. Même quand il avait voulu me quitter, j'avais obéit, enfin essayé, à toutes ses recommandations, car je ne pouvais pas dire non à un tel visage.

    Je soupirais et tournais la tête pour l'embrasser. Je me sentais triste. Si j'avais été humaine j'aurais pu pleurer sur son épaule. Ici je ne pouvais guère pleurer. J'étais prisonnière d'un corps de glace. J'enfouis ma tête dans son épaule et me laissais reposer quelques secondes. Son odeur était si délicieuse... Elle me rendait si forte. J'éprouvais un tel délice à être proche de lui.

    J'embrassais doucement son cou.

    " Tu sais que je ne te résiste pas et tu en profite " murmurai-je

    Je pris son visage entre mes doigts et embrassais doucement son front puis son nez, puis sa bouche, longuement. Ses lèvres étaient les plus souples et les plus douces au monde. Je ne me remettais du bonheur qu'il puisse désormais m'embrasser sans craindre de me blesser, que je sois sa femme, qu'il soit mon mari, pour l'éternité.

    A l'embrasser j'avais retrouver tout mon courage et même ma joie. Soudain je m'écartais de lui d'un bond, et je riais devant son regard surpris. Là, je jetai tous mes vêtements sur le sol, ma chemise, mon pantalon, mes sous vêtements. Et avant qu'il n'est eut le temps de s'en régaler, je me glissais dans les draps de notre lit en riant comme une gamine.

_________________
Mes rp's
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://eternityblood.1fr1.net
 

Madame Cullen, le temps de la joie et de la bonne humeur est arrivé

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Eternity Blood :: Chambre d'Edward et Bella-